Alerte mail
Souscrire

EUR

Immobilier de luxe : de plus en plus d'appartements parisiens vendus en 48 heures

LES ECHOS - HÉLÈNE DUPUY - 12/06/18

Le marché du luxe se porte très bien. Il bénéficie d'un contexte de taux bas, des conséquences du Brexit et d'une image redorée de la France auprès des étrangers et des Français de l'étranger.

Dans le quartier d'Auteuil dans le 16e arrondissement de Paris, la majorité des appartements de 3-4 chambres entre 1 million et 1,5 million, sans défauts et au prix, se vendent en 48 heures», explique Bruno Vallery-Radot, directeur de l'agence haut de gamme Daniel Féau à Auteuil. Ces ventes éclair, avec parfois plusieurs offres au prix, se multiplient depuis un an. Sur ce créneau de l'appartement familial bourgeois, le plus recherché par la clientèle, près de la moitié des ventes se font même sans conditions suspensives de prêt, ajoute-t-il.

Des annonces qui n'ont même pas le temps d'arriver sur les plateformes Seloger, Explorimmo ou Belles Demeures, car elles sont prises d'assaut par les clients directement contactés au téléphone ou par mail par l'agence. « L'acheteur intéressé doit donc être dans les tout premiers à visiter l'appartement pour faire une offre sur le champ », explique Charles-Marie Jottras, président du réseau Daniel Féau, qui confie même que « certains sont prêts à faire une offre au prix sans avoir visité l'appartement ».

La prime au « sans défaut »

Hormis le 16e arrondissement, ou encore Neuilly-Sur-Seine, Boulogne Billancourt, où la demande pour ce type de biens familiaux est la plus importante, les délais de vente des appartements familiaux inférieurs à 150 m 2 comportant 3 chambres sont passés de 80 jours au premier semestre 2017 à 35 jours sur les 5 premiers mois 2018, dans tout le réseau Féau qui comprend Paris et les quartiers « chics » de proche banlieue parisienne. Ils sont passés de 62 jours à 23 jours pour les 4 chambres, encore plus rares. 

« Les délais de vente des grands appartements (au-delà de 250 m2) et des biens au-delà de 2 millions d'euros diminuent également de façon significative, même s'ils restent sensiblement supérieurs » ajoute Charles-Marie Jottras. Même constat dans le réseau haut de gamme Barnes, qui comptabilise 85 ventes en moins de 48 heures depuis janvier 2018, là où il y en avait eu 72 sur tout 2017 (sachant que le réseau vend en tout une centaine de logements par mois à Paris et dans la région parisienne).

Retour

Nos dernières actualités

  • Immobilier : quelle reprise après le confinement ?

    25 mai 2020

    Lire la suite
  • Déconfinés, les acquéreurs dans le haut de gamme comptent reprendre leur recherche

    20 mai 2020

    Lire la suite
  • Impacts de la période de confinement sur l’immobilier haut-de-gamme

    19 mai 2020

    Lire la suite
  • Nos agences sont ouvertes à nouveau !

    19 mai 2020

    Lire la suite
  • Hervé van der Straeten

    9 avril 2020

    Lire la suite
  • Vente Paul-Louis Weiller

    6 avril 2020

    Lire la suite
  • Coronavirus : « Le marché de l'immobilier parisien ne chutera pas »

    7 avril 2020

    Lire la suite
  • OFFREZ-VOUS CETTE MAISON DE CAMPAGNE... EN PLEIN FAUBOURG SAINT-GERMAIN

    24 janvier 2020

    Lire la suite
  • LE 12 RUE OUDINOT S'ENVOLE POUR 35,1 M €

    24 janvier 2020

    Lire la suite
  • LE MARCHÉ PARISIEN DES BIENS VENDUS AU-DELÀ DE 1 MILLION D'EUROS

    16 janvier 2020

    Lire la suite