Alerte mail
Souscrire

EUR

Philippe Austruy

Philippe Austruy

De l’art de cultiver ses vignes

 

Peyrassol est célèbre pour produire un des meilleurs rosés de Provence, mais le nom est aussi fameux pour les sculptures qui se dressent au milieu du vignoble. Le musée privé de Philippe Austruy. Par Éric Jansen



C’est un domaine viticole de mille hectares sur les contreforts du massif des Maures, dans le Var, pas loin du Muy que les amateurs d’art connaissent bien : l’artiste Bernar Venet et le galeriste Jean-Gabriel Mitterrand y ont ouvert de vastes sites dédiés à la sculpture. Est-ce en rendant visite à ses voisins que Philippe Austruy a un jour eu l’envie d’agrémenter ses vignes d’œuvres d’art ? « Non, ma passion pour l’art est plus ancienne, et je suis arrivé ici avant eux. » C’était en 2001. L’homme d’affaires qui a eu une brillante réussite dans le secteur de la santé s’offre la commanderie de Peyrassol, fondée au XIIIe siècle par l’ordre des Templiers. Les bâtiments sont magnifiques et, surtout, on y produit du vin depuis cette époque. Philippe Austruy est aussitôt sous le charme et se lance dans l’aventure. Non seulement il restaure ce lieu historique, mais il s’attelle au vignoble et au chai pour en développer la qualité. Près de vingt ans plus tard, la réputation de son domaine est internationale.

La grille du domaine réalisée par Wim Delvoye



Une oeuvre de Gavin Turk au milieu des vignes



Elle va prendre une autre dimension quand il commence à y disposer quelques sculptures, acquises sur des coups de cœur. L’homme d’affaires est aussi sensible à l’art. À Paris, il fréquente César, Bertrand Lavier, Bernar Venet qu’il retrouve le soir au Stresa, et partage alors sa vie avec la galeriste Valérie Bach. Les premières œuvres achetées aux amis sont vite rejointes par d’autres plus internationales. La grille d’entrée de Peyrassol est dessinée par Wim Delvoye. Une autre porte signée Gavin Turk se dresse au milieu des vignes. La collection monte en gamme : Dan Graham, Barry Flanagan, Lee Ufan, Ugo Rondinone... Au fil des années, Philippe Austruy entre dans le cercle des collectionneurs en phase avec le marché. « C’est une évolution logique. J’essaie d’être plus sélectif, je ne peux pas accumuler sans fin. Mais je souhaite privilégier le rapport direct avec l’artiste. La moitié des pièces est réalisée spécialement pour les lieux. » En 2017, Buren fait le déplacement pour installer une œuvre pérenne entre deux bâtiments.





Joana Vasconcelos fait aussi partie des artistes collectionnés



En 2017, Buren réalisait cette oeuvre spécialement pour le lieu



Cette année, une fontaine de Bertrand Lavier sera inaugurée, et Philippe Austruy, après avoir été séduit par le travail de Joana Vasconcelos, lui a proposé de concevoir une bouteille pour Peyrassol. « Nous avons déjà imaginé des cuvées spéciales avec Bernar Venet et Bertrand Lavier. » Le domaine compte à présent quatre-vingts sculptures que viennent découvrir douze mille visiteurs par an. En 2016, un espace a été créé afin d’accueillir des œuvres fragiles – Frank Stella, Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely, Xavier Veilhan, Anthony Gormley – et des expositions temporaires. Il va être agrandi. « Nous allons y présenter cet été des peintres cubains de la galerie Continua. » Un restaurant avec un chef étoilé sera également inauguré. Espérons que Joana Vasconcelos aura terminé sa bouteille, afin de pouvoir boire à la santé de ce lieu unique, dédié à l’art et au vin.



www.peyrassol.com
Retour

Nos dernières actualités