Alerte mail
Souscrire

EUR

Immobilier - S'offrir un jardin à Paris

S’offrir un jardin à Paris

  

Qui n’a pas cultivé ce rêve ? Avoir un coin de verdure au coeur de la capitale. Une demande qui a explosé pendant le confinement… et qui se confirme depuis. Les biens sont rares, mais ils existent. Voici quelques pistes pour les dénicher. Par Éric Jansen

  

Depuis le confinement, le nombre de consultations sur les sites de Daniel Féau et Belles Demeures de France bat tous les records, avec souvent une nouvelle demande : une grande terrasse ou un jardin… Brusquement, ce qui apparaissait comme un luxe est devenu vital. Rentrer chez soi et fouler sa pelouse pieds nus n’était plus un caprice, mais un réel besoin d’équilibre et de sérénité. Ce genre de biens n’est pas courant à Paris, toutefois certains quartiers en recèlent. C’est le cas du XVIe arrondissement, où l’offre est assez large. Il y a tous les prix ou presque… De la maison de poupée dans la villa Montmorency à 3 millions d'euros à une vaste demeure de 1000 mètres carrés à 30 millions… Dans cet arrondissement, les voies privées, riches en écrins de verdure, sont nombreuses : villa de la Réunion, hameau Boileau, square Foch, villa Saïd, villa Dupont, où en ce moment est à vendre une maison de 500 mètres carrés, avec un jardin de 300 mètres carrés, pour 15 millions. Il y a également de nombreux rez-de-jardin, plus abordables. On se demande souvent comment est évaluée la valeur d’un jardin. Difficile de répondre de façon précise car de nombreux facteurs entrent en jeu : mètres carrés, orientation, vis-à-vis, charme des plantations.

 

Un cadre verdoyant et ensoleillé, villa Montmorency dans le XVIe arrondissement

 

Le VIIe arrondissement est l’autre quartier fameux pour ses jardins. Ils sont plus rares que dans le XVIe, mais là encore la fourchette est large : en ce moment, Marie-Hélène Lundgreen, directeur de Belles demeures de France, propose à la vente un rez-de-jardin de 650 mètres carrés avec des volumes magnifiques et un jardin de 400 mètres carrés où paissent des moutons du sculpteur François-Xavier Lalanne…

 

Un cadre bucolique au cœur de Saint-Germain-des-Prés.

 

Un vrai cadre bucolique à deux pas du Flore et des Deux Magots. Dans un genre moins spectaculaire, mais tout aussi charmant, Bruno Vallery-Radot, directeur de l’agence de Saint-Germain-des-Prés, a dans son catalogue, rue de Grenelle, caché au fond de la cour d’un hôtel particulier, un rez-de-jardin de 120 mètres carrés, avec un bel espace vert de 100 mètres carrés, à 3,4 millions ; ou, à 8,9 millions, une élégante maison de 300 mètres carrés, avec un jardin de 200 mètres carrés, rue d’Assas. « Il y a même une terrasse au dernier étage, s’enthousiasme-t-il, et quand on sort on est devant les grilles du jardin du Luxembourg ! » On trouve aussi des maisons dans le XIVe, autour du parc Montsouris, le Ve, derrière le Panthéon, ou dans le XVIIe, avec la villa des Ternes, havre de paix très recherché. Le Marais peut également cacher quelques pépites. À l’ouest de Paris, à Neuilly-sur-Seine, à Boulogne-Billancourt, à Saint-Cloud ou encore à Versailles, l'éventail des appartements et des maisons avec terrasse et jardin est plus large et plus abordable. Mais cela risque de ne pas durer car la demande n’a jamais été aussi forte. « Avec le confinement, les gens ont pris conscience que leur résidence principale devait être la plus agréable possible, commente Bruno Vallery-Radot, ils sont donc prêts à mettre plus d’argent dans leur achat. » Mais le confinement peut aussi avoir des conséquences inattendues. Marie-Hélène Lundgreen en a fait l’expérience : « J’avais à la vente un très élégant pied-à-terre dans le VIIIe arrondissement, donnant sur l’Élysée, avec un magnifique jardin à la française. Mais après avoir été confiné trois mois dans l’appartement, ce couple d’étrangers s’y est tellement plu qu'il hésite désormais à le vendre… »

 

www.danielfeau.com

www.belles-demeures-de-France.fr

Retour

Nos dernières actualités

  • Les acquéreurs étrangers dans les starting-blocks pour (re)partir à l’assaut de la pierre en France

    22 mars 2021

    Lire la suite
  • NICOLAS PETTEX-MUFFAT (DANIEL FÉAU ET BELLES DEMEURES) : QUEL BILAN ET QUELLES PERSPECTIVES EN 2021 POUR L'IMMOBILIER DE LUXE À PARIS ?

    15 février 2021

    Lire la suite
  • L'IMMOBILIER DE LUXE FAIT FI DU CORONAVIRUS

    11 février 2021

    Lire la suite
  • COMMENT CHOISIR SON AGENCE IMMOBILIÈRE DE PRESTIGE ?

    3 février 2021

    Lire la suite
  • LES ACHETEURS FRANÇAIS ONT SAUVÉ LE MARCHÉ DE L'IMMOBILIER DE LUXE À PARIS EN 2020

    22 janvier 2021

    Lire la suite
  • Le marché immobilier de luxe parisien ne faiblit pas en 2020

    22 janvier 2021

    Lire la suite
  • Placement : six bons plans pour votre argent

    19 janvier 2021

    Lire la suite
  • L'effondrement du tourisme n'a pas eu raison du marché de l'immobilier de prestige

    19 janvier 2021

    Lire la suite
  • A Paris, des biens entre 3 et 35 millions d'euros, vendus tous les 3 jours

    15 janvier 2021

    Lire la suite
  • L’ancien appartement d’Inès de la Fressange est à vendre

    4 décembre 2020

    Lire la suite